Publi-News

Switch to desktop Register Login


Premier cheval de Troie infectant les mobiles via « alien botnets »

  • jeudi 19 septembre 2013 14:25
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police


Une première sur Android Une première sur Android DR

Depuis trois mois, les analystes de Kaspersky Lab étudient le mode de propagation du cheval de Troie Obad.a, application malveillante détectée sur Android. Il apparaît que les criminels qui se cachent derrière ce cheval de Troie ont adopté une technique inédite pour répandre leur malware. En effet, celui-ci se propage par le biais de botnets contrôlés par d’autres groupes criminels, ce qui est une première dans l’histoire de la cybercriminalité visant les terminaux mobiles affirme l’éditeur. Il ressort aussi clairement que Obad.a se retrouve principalement dans les pays de l’ex-URSS. Au total, 83% des tentatives d’infections ont été enregistrées en Russie, tandis que d’autres ont également été détectées sur des équipements mobiles en Ukraine, au Bélarus, en Ouzbékistan et au Kazakhstan.



Cet article est extrait de la lettre professionnelle Sécurité informatique
Pour le lire en intégralité, vous devez recharger votre porte-monnaie électronique ou être abonné à la lettre professionnelle correspondante.

Identifiez-vous

Créez votre compte

(minimum 6 charactères)
Connectez-vous pour commenter

Copyright Publi-News

Top Desktop version