La vignette verte assurance auto, c’est bientôt fini ?

Les assurances automobiles sont sur le point d’éradiquer une pratique de plus de trois décennies. Face à la numérisation de la société et des services, elles veulent tout simplement venir à bout de la célèbre étiquette qui figure sur le parebrise avec le numéro de police d’assurance ainsi que la date de validité. Une première que l’Assemblée nationale accueillerait avec bienséance dans le cadre de la réduction des dépenses ainsi que pour des raisons écologiques.

Pourquoi peut-on dire bye-bye à la vignette assurance auto ?

La vignette verte d’assurance automobile, c’est un papier qui en vérité coûte l’enveloppe de 50 millions d’euros pour l’ensemble des assureurs confondus dans l’hexagone. Une dépense superflue dont se passerait bien chaque assurance automobile pour optimiser ses coûts. Il faut savoir qu’au cœur de cette dépense, on retrouve bien entendu la copie de l’échéancier, la carte verte, la vignette et le rappel des modalités de contrat.
Toute cette paperasse ainsi que l’enveloppe et les frais de timbre font une belle ardoise lorsque les cabinets ont beaucoup d’assurés.
Il faut dire que l’envoi des justificatifs par voie électronique simplifie grandement la chose. De ce point de vue, il est tout à fait normal que la demande de suppression de tous ses papiers administratifs coule de source. S’ensuit toutes les technologies développées par le ministère de l’intérieur qui permettent de se passer tout simplement de la vignette verte.

La centralisation des données automobiles au cœur des services de police

Les services de carte grise en ligne comme l’ANTS ont grandement simplifié l’identification des véhicules et leur propriétaire. Désormais, les services numériques utilisés par les forces de l’ordre sont capables d’identifier vos données en consultant la plaque d’immatriculation de votre véhicule.
En enrichissant leur base de données grâce à la communication de vos contrats d’assurance automobile par les assureurs, les policiers sous simple demande de logiciel pourront directement avoir accès au numéro de police d’assurance du propriétaire de véhicule.
Une démarche qui simplifie grandement le travail des agents de la paix qui peuvent se concentrer sur des tâches plus importantes en ville.

Gare aux fraudeurs avec ce nouveau dispositif

Les policiers n’ont donc plus à vous arrêter et peuvent aléatoirement sans que vous vous en rendiez compte vous envoyez une prune à la maison. C’est donc tout l’enjeu de ce nouveau dispositif où celui qui tente de jouer au plus malin recevra des procès-verbaux en masse jusqu’à rouler en règle. La suppression de la vignette auto papier fait donc les bonnes affaires du service des amendes.
Cette méthode permet donc de concentrer les forces de police sur des tâches plus importantes tout en sanctionnant a posteriori les contrevenants. Cette manière de faire qui en finit avec une pratique ancienne est donc mieux rémunératrice de recettes pour l’État et économique pour les assureurs.
Bien que les services administratifs est du mal à se réveiller, on remarque qu’ils n’ont plus de mal à rattraper le temps perdu. La numérisation des services devient donc plus complète et efficace au cœur de notre société.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.