Fausse Marina à Miami, les internautes ragent, et se moquent

Le Grand Prix de Miami  fait couler beaucoup d’encre et de tweets ces derniers jours, mais pas vraiment pour commenter ou analyser les courbes de ce nouveau tracé.
La fausse marina installée au cœur du circuit fait jaser. Money is money, le grand prix n’a pas encore eu lieu, mais les commentaires vont bon train (surtout pour se moquer).

Les Internautes se moquent de la Marina de MIAMI

La marina est en plastique, et c’est cela qui ne passe pas auprès des internautes, car les bateaux ou les yachts ne flottent pas sur l’eau, les moqueries sur les réseaux sociaux vont bon train, et personne ne sait comment arrêter cela, en clair cela fait plus ou moins désordre, même si certains pilotes se disent excités par le circuit (Pierre Gasly).
Et les redneck en prennent pour leur grade (redneck = littéralement « Nuque Rouge », terme anglais moqueur qui désigne le stéréotype d’Euro Américains, typiquement les personnes originaires du Sud des Etats Unis (Appalaches, ou Euro Canadiens, ou Euro Australiens, qui d’habitude vivent au  milieu de la campagne).
Le terme est parfois considéré comme une insulte (parfois discriminant), déterminant une classe de personnes, qui vivent généralement en marge de la société… Si nous voulions le traduire en Français, nous pourrions parler de rustres, péquenaud, cul-terreux, plouc ou beauf.

Fake Marina, moche à souhaits, mais toute proche des Dolphins.

Le grand prix initialement était prévu en centre ville, et tout le monde s’en faisait une joie, mais les organisateurs ont choisi autrement et ont décidé de le faire autour du Hard Rock Stadium, domicile de la franchise NFL des Miami Dolphins, et son parking démentiel.
Et c’est ainsi qu’est né, le nouvel autodrome de Miami (fait de bric et de broc et moche à souhaits), où les dépassements ne seront pas évidents, mais c’est le cirque de la F1, et il n’y a rien à ajouter (ou plutôt si, on continue d’apporter les yachts par bateau).
C’est du plus mauvais gout possible, mais c’est typiquement redneck ou américain, au choix, il faut être complètement tordu, pour poser des bateaux sur du béton ou sur du bois, mais les américains l’ont fait… pour améliorer la vue et le spectacle.
La F1, n’est plus la F1, et surtout depuis l’arrivée des Américains, chez Liberty Media qui est aux commandes de la Formule 1, on souhaite présenter des courses de plus en plus spéctaculaires, et améliorer l’impact écologique, et c’est ainsi que l’on arrive à produire de telles absurdites.
C’est bien dommage, car la Floride vaut bien mieux que tout cela, et ses paysages sauvages ne vont rien gagner à presenter de telles idioties, mais bon comment faire passer le message aux décideurs de la F1.
Vouloir à tout prix copier le grand prix de Monaco, comme tente de le faire MSC Cruises (le partenaire du Grand prix de Miami), est un fait, mais le choix qui a été fait n’est pas des meilleurs, ni le plus percutant ; j’hésite entre pitoyable et/ou lamentable.
Auteur Antonio Rodriguez,  Editeur et Directeur de Clever Technologies