10.8 C
Paris
vendredi, mai 6, 2022

Le président du Salvador Nayib Bukele reconnait le bitcoin comme monnaie légale dans son pays

Must read

Accès au pouvoir à 38 ans en 2019, l’actuel président salvadorien est une star dans son pays. S’attaquant ouvertement aux gangs dans l’un des pays les plus dangereux de la planète, il a réussi à mettre sous les barreaux grâce à l’appui de l’armée plus de 4000 membres de la pègre locale.

Mais c’est une étonnante décision qu’il vient aussi de prendre pour son pays en légalisant en tant que monnaie nationale le Bitcoin.

Une cryptomonnaie dont il vient de faire l’acquisition de 150 jetons en public pour influencer sa décision.

Un président très attendu sur la conférence du Bitcoin à Miami

conférence du Bitcoin à Miami
conférence du Bitcoin à Miami

La conférence sur le Bitcoin à Miami se clôt aujourd’hui le 9 avril. Le candidat le plus attendu fut donc le président de ce petit pays d’Amérique centrale motivé par l’audace internationale.

Le Salvador fut jadis une république bananière exportatrice de fruits tropicaux et de cigare gangrénée par la violence et le trafic de drogue des gangs les plus violents de la planète.

La décision de légaliser le bitcoin est une nouvelle très mal accueillie par une bonne partie de la population dont l’économie dépend déjà du dollar.

Une façon d’imposer encore une vie plus chère pour une bonne partie vivant sous le seuil de pauvreté.

Quelles sont donc les motivations du président, sont-elles personnelles ou s’inscrivent-elles dans l’avenir ?

Un PIB à 22% dépendant de l’immigration salvadorienne des États-Unis

2,5 millions d’immigrés légaux et peut-être plus en comptant les clandestins. Le bitcoin dont beaucoup d’américains semblent enthousiasmés devrait aussi toucher une part importante de la population d’origine latino-américaine. La volonté du président actuelle serait donc de s’appuyer sur ses citoyens exilés et de pouvoir faire des paradis fiscaux défiscalisés en Bitcoin au cœur de son propre pays.

Une idée pas si bête qui pourrait aussi susciter la convoitise des amateurs de cryptommonnaie mexicains. De quoi drainer des capitaux en masse et peut-être rendre l’économie plus rentable grâce à cette idée. Notant que l’île autonome portugaise de Madère situé non loin des îles Canaries vient aussi de faire du Bitcoin l’un de ses joujoux financiers préférés cette semaine.

Une décision très mal accueillie par les autorités américaines

Une décision très mal accueillie par les autorités américaines
Une décision très mal accueillie par les autorités américaines

La loi dit Bitcoin au Salvador est très mal perçue du Congrès américain qui selon lui pourrait mettre en péril l’économie américaine. N’oublions pas que depuis les accords de Bretton Woods en 1946, le dollar est la monnaie de référence dans le monde.

Une cryptomonnaie qui s’affranchit de la première monnaie au monde ne ferait que faire des dégâts.

Elle mettrait hors de contrôle une bonne partie des flux de capitaux au cœur du continent américain. N’oublions pas que le poids de l’immigration hispanique aux USA pourrait faire du Salvador la nouvelle banque Bitcoin sur le plan physique.

D’ailleurs, les citoyens de l’Oncle Sam pourrait eux aussi être tenté de faire fortune de l’autre côté du Rio Grande.

Cette décision prise par le président salvadorien risque donc à terme de créer de nouveaux problèmes diplomatiques voir de déstabiliser un peu plus la région centroaméricaine.

Autres articles

- Advertisement -spot_img

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest article