Marketing, Chargé de mission de crise, mission et compétences

Métier intellectuellement passionnant, motivant et surtout très stimulant avant et durant la période de crise. En relation directe avec toute l’équipe directionnelle de l’entreprise, vous serez plongé dans le cœur du réacteur, car toutes les étapes vont forcément passer par vous, et comme les crises ne manquent pas, il n’y a pas de chômage à l’horizon pour de tels postes.

Définition de fonction en Marketing, chargé de mission gestion de crise

mission et compétences. Catastrophe naturelle, cyberattaque, violation de données, crise de relations publiques ou encore accident sur le lieu de travail, la liste des crises qui menacent les organisations est longue.

Totalement imprévisibles, elles ne doivent être ignorées, car peuvent causer des dommages importants et de grande envergure, surtout si elles sont mal gérées, les menaces sont diverses, mais le résultat est toujours le même : Blocage du système d’information et crise avérée.

Pour faire face aux crises, les organisations font aujourd’hui appel à des experts en gestion de crise, habituellement des chargés de mission. Ces derniers, pour ceux qui l’ignorent, sont des professionnels recrutés pour traiter des tâches définies, éventuellement pour une durée déterminée, faisant généralement l’objet d’une description pouvant figurer sur une fiche de poste ou une lettre de mission.

Dans une entreprise, les chargés de mission sont les initiateurs ou bien les directeurs du plan d’action dans un domaine spécifique. Et dans notre cas, le domaine spécifique en question est la gestion de crise.

Que fait précisément en Marketing un chargé de mission gestion de crise – mission et compétences ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre dans cet article. Mais d’abord, voyons brièvement ce qu’est la gestion de crise.

Qu’est-ce que la gestion de crise ?

La gestion de crise fait référence aux moyens, processus et procédures mis en place par des gestionnaires pour permettre à l’organisation de répondre efficacement à une situation d’urgence pouvant occasionner des dégâts importants, menaçant la survie même de l’organisation.

Elle s’appuie sur quelques outils indispensables (un plan de réponse à la crise, un plan de continuité des activités, un plan de communication en cas de crise) et suit quelques étapes clés :

  • L’étape de l’atténuation des risques.

Elle correspond au déploiement de la stratégie qui consiste à se préparer et à atténuer l’impact des menaces auxquelles l’entreprise fait face, il convient de s’y préparer  à l’avant, sous peine de ne pas être prêt et de ne pas pouvoir y faire face correctement.

  • L’étape de la préparation à la gestion de crise.

C’est lors de cette étape que le chargé de mission gestion de crise créé  et forme une équipe de gestion de crise. Ensemble, ils vont mettre en place le plan de réponse aux crises, le plan de communication en cas de crise ainsi que le plan de continuité des activités.

  • L’étape de la réponse aux crises.

Durant l’étape de la réponse aux crises, l’équipe de gestion de crise se réunie dans une cellule de crise et s’organise pour exécuter les actions établies dans le plan de réponse aux crises afin de faire face efficacement à la crise en cours.

  • L’étape post crise.

Cette étape va permettre de clore définitivement l’évènement. Elle est formalisée par une vraie démobilisation de l’équipe de crise et s’accompagne généralement d’une réunion de débriefing et d’un retour d’expérience visant à améliorer les plans d’actions et de gestion permettant à l’organisation de faire face aux prochaines crises.

Chargé de mission gestion de crise – les tâches clés du poste

Une fois engagé, le chargé de mission gestion de crise sera amené à :

  1. Identifier, analyser et traiter les risques sur des scénarios spécifiques ;
  2. Définir les indicateurs de risques et piloter les actions de traitement des risques ;
  3. Aider à la préparation des événements d’audit ;
  4. Aider à la construction et à la rédaction des documents de crise (plan d’urgence et d’intervention, plan de réponse à une crise, plan de continuité d’activité, déclinaison des procédures groupe, plan de communication, rédaction des procédures, fiches réflexes…) en utilisant les meilleures pratiques de l’industrie dans le domaine ;
  5. Participer à la mise en œuvre des outils de veille active et de détection des situations d’urgence ou de crise ;
  6. Diriger l’équipe de gestion de crise ;
  7. Piloter la cellule de crise en cas de crise ;
  8. Participer à la réalisation de plan de continuité d’activité ;
  9. Documenter les procédures et les politiques et les stratégies de gestion de risques et de crises ;
  10. Veiller au respect de la méthodologie de gestion de crise en place ;
  11. Documenter et organiser les exercices de crise et assurer le suivi par chacune des parties prenantes des plans d’actions qui en découlent ;
  12. Instaurer une culture de sécurité dans l’organisation ;
  13. Motiver les dirigeants sur l’importance de la mise en place de mesures supplémentaires pour gérer efficacement les risques et les crises ;
  14. Élaborer des scénarios de crise « sur table » et créer des plans de réponse permettant de les gérer efficacement ;
  15. Faire en sorte que chacun, sans exception, dans l’organisation participe activement à la réduction des risques ;
  16. Rassurer les clients, les partenaires, les employés, les actionnaires et mêmes les autorités sur la capacité de l’organisation à faire face à n’importe quelle crise ;
  17. Collaborer au développement du processus d’astreinte ;
  18. Participer à l’amélioration continue (La chasse aux sources de gaspillage, recherche continue des causes ultimes des problèmes et incidents récurrents…) ;
  19. Aider dans le déploiement des outils de gestion de crise ;
  20. Maintenir en condition le dispositif de gestion de crise. Cela signifie mettre à jour les différents documents d crise, former en permanence l’équipe de gestion de crise et chaque personne dans l’organisation à faire face à une crise.
  21. Participer à tous projets dans l’organisation qui soient en lien avec la gestion de crise ;
  22. En cas de crise, préparer et harmoniser les actions de réponse ;
  23. Former les gestionnaires de crise à la maitrise des systèmes informatiques utilisés en gestion de crise.

Notez que cette liste n’est pas exhaustive ! En fonction de l’organisation et du rôle qu’occupe précisément le chargé de mission dans la gestion de crise, d’autres tâches peuvent être ajoutées à cette liste ou bien supprimées.

Compétences recherchées chez un chargé de mission gestion de crise

Lorsque vous travaillez dans la gestion de crise, vous avez besoin de solides compétences en communication pour donner des informations précises et garder une bonne relation avec plusieurs personnes et organisations.

Vous devez également être capable de prendre des décisions rapidement et savoir prendre des décisions critiques même en ne disposant que d’informations incomplètes ou peu fiables sur l’urgence qui se développe.

En gestion de crise, avoir d’excellentes compétences organisationnelles, être un résolveur de problèmes et être capable de rester calme dans des situations stressantes sont également nécessaires.

Enfin, un autre point important, souhaite devenir gestionnaire de crise, il faut d’abord avoir suivi une formation adaptée et aussi obtenir des certifications comme gestionnaire de crise, collaborateur de cellule de gestion de crise, pilote de cellule de crise ou encore directeur de crise.

Conclusion sur la fonction de chargé de mission, de gestion de crise

C’est un poste important dans la hiérarchie d’une entreprise, qui doit posséder non seulement du savoir faire, mais aussi du savoir être, car il s’agit de réfléchir et d’agir à bon escient.

Sa fonction peut se scinder en deux parties : une phase dite stratégique qui va inclure réflexion, analyse préalable et panels de propositions possibles.

Et une seconde phase, dite opérationnelle, constat, planification, gestion de la crise, options de sortie, et surtout récapitulatif de l’opération vécue, pour ne pas renouveler les erreurs commises.

Pour résumer en cas de crise, tous les responsables et les opérationnels sont concernés, et doivent y mettre la main à la pâte, car la survie de l’entreprise peut parfois en dépendre.

Auteur Antonio Rodriguez, Directeur et Editeur de Clever Technologies

Autres articles

Ajouter un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.