Crédit immobilier : nous allons vers une  hausse des taux en 2022.

Après dix ans de baisses presque ininterrompues, les taux immobiliers devraient remonter en 2022, poussés en cela par l’inflation galopante que nous subissons. Toutefois, ces remontées devraient rester limitées selon les experts financiers Deux ans sont passées depuis l’apparition du Covid-19, mais le marché En Europe ne connait pas la crise, perfusé par des taux au plancher, pour mémoire le taux moyen en décembre dernier (2021), était d’environ 1,06 % (pour 20 ans), et si l’on suit les écrits du dernier Observatoire du Crédit Logement, ce sont les taux les plus bas, depuis les années 1950. L’économiste Michel Mouillart, estimait que la baisse continue des taux depuis 2012, a permis de compenser en grande partie la hausse massive de la pierre et du marché de l’immobilier en France, mais il est pratiquement certain que cette situation pourrait bien s’arrêter dans les plus brefs délais. Les echos/investir ont publié un long reportage sous la forme de bilan de 2021, où le marché immobilier enregistre une pluie de records, avec encore plus de transactions qu’en 2019, qui était déjà une année exceptionnelle.

Crédit immobilier : tous les experts sont d’accord sur la situation actuelle.

1,2 Millions de transactions de ventes, presque 1/5 de la population française a déménagé, ce qui est énorme (propos de Boris Vienne, porte-parole du Conseil Supérieur du Notariat). La crise sanitaire (Covid-19), les confinements successifs, le télé-travail, ont provoqué un besoin d’espace supplémentaire, et une meilleure qualité de vie, et ceci explique cela. La seconde partie de l’année 2021 a été particulièrement dense en Ile de France, et les achats de maisons ont concerné près de 78 % de la population. C’est énorme et quelque peu inhabituel, en termes de mobilité. La durée des crédits s’allonge, et Bercy n’aime pas trop et a commencé a resserrer les boulons (conditions de crédit, et apport personnel, qui est maintenant de plus de 18 %), et les prêts immobiliers sur 25 ans et plus sont vraiment une exception.

Les prix sont vraiment en surchauffe, et la pierre ne s’est jamais vendue aussi chère, les prix ont augmenté partout, avec des hausses variables selon les régions, il en ressort selon Frédéric Violeau (Notaire, responsable national des statistiques immobilières, que le prix d’un pavillon aurait augmenté d’environ 11 % en seulement un an.

L’investissement locatif fait carton plein, car  2022 est la dernière année de la loi Pinel.

Les ventes ou achats destinés à la location, ont aussi suivi la même situation, c’est la valeur refuge par excellence, et les français ont pour la pierre des yeux de chimène, c’est un nouveau record, et c’est la 4ème année consécutivement que cela se produit, car 2022, c’est la dernière année pour profiter de la loi Pinel. Les agents immobiliers se réjouissent (Laurent Vimont, président de Century 21, le clame haut et fort, l’immobilier c’est bien mieux que l’or, et les achats même à crédit se financent (auto-financent) par les loyers générés ; les transactions pour investissement représentent de nos jours plus de 30 % des opérations.