Google Analytics 4 : un outil au cœur de la protection des données

Vous avez tous reçu un petit message ces derniers temps concernant le paramétrage et le passage progressif de Google Analytics Universal vers l’outil Google Analytics 4.

Une évolution de l’outil marketing qui en fait s’analyse comme une régression pour les sites web.

Nous vous proposons une brève explication du passage à cette nouvelle interface qui risque de vous surprendre.

Google UA : vers une sortie progressive à l’horizon 2023

Pavé dans la marre ! Jamais Google Analytics n’aura fait un retour de situation sur son outil. En cause l’utilisation abusive de données qui viennent se confronter avec la législation du RGPD. Le gendarme européen en a tout simplement assez que les GAFA fasse n’importe quoi au sujet des données européennes.

En effet, Google US aurait aussi la volonté d’accaparer des données que l’Europe voit d’un mauvais œil. En France, l’impulsion vient de la CNIL qui voit d’emblée que le moteur de recherche va un peu trop loin dans le tracking des données personnelles.

Même si cela ne concerne pas les USA, des géants de l’économie française comme le groupe Auchan ou Décathlon auraient des pratiques assez abusives concernant la collecte. Il est vrai que l’étude des parcours de navigation est l’un des traçages les plus intéressants pour apprendre à décrypter la personnalité de son prospect. En découvrant les pages parcourus et en retenant les adresses IP, les sociétés peuvent efficacement influencer par la suite les potentiels consommateurs pour les influencer sur leurs achats.

Une pratique qui n’est pas du tout du goût des défenseurs des Data. Mode de pensée très intrusif, la Commission nationale de l’information et des libertés monte donc au créneau. Au niveau européen, la coordination des actions impose progressivement à Google de changer ses méthodes. Google Analytics 4 est donc l’une des conséquences du passage à ce nouvel outil.

Google Analytics 4 : un outil plus concordant avec le RGPD

Google Analytics 4 s’inscrit donc dans une logique plus moralisatrice en reconsidérant la récolte des données. Ce nouveau système a pour but dans sa finalité d’empêcher que la publicité ciblée ne devienne intempestive. Car la version précédente et ses outils performants ne sont là pour qu’orienter les sociétés vers un seul but : disposer de données personnelles pour vendre encore plus.

Analytics 4 ne met pas un terme à la pratique mais propose une moralisation certaine. La pollution visuelle pour les internautes s’en retrouverait moins renforcée ou du moins l’apparition de publicité en relation avec les intérêts qui découle de l’analyse des cookies.

En cryptant les adresses IP des utilisateurs des sites web, Google Analytics 4 ne pourra donc plus faire le pont entre l’utilisateur et données personnelles. Ce nouveau tournant est aussi l’occasion pour le moteur de recherche de proposer de nouvelles analyses au cœur de l’expérience utilisateur.

Effectivement, l’outil ne peut régresser tout en offrant un cadre idéal pour les éditeurs de site web. Google Analytics 4 permettra de cibler des données très intéressantes ne prenant pas en compte l’adresse IP. Certaines d’entre elles permettront de comprendre mieux le profil de vos clients comme le sexe, la ville, l’âge avec plus de précision. L’outil prétend donc mettre à la disposition des leads beaucoup plus qualifiés ainsi que la création d’évènements en se passant de Google Tag Manager.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.